KMFDM

GER
Rock / Metal Indus

Discography

Opium, 1985

What Do You Know, Deutschland?, 1986

Don’t Blow Your Top, 1988

UAIOE, 1989

Naïve, 1990

Money, 1992

Angst, 1993

Nihil, 1995

Xtort, 1996

Symbols, 1997

Adios, 1999

Attak, 2002

WWIII, 2003

Hau Ruck, 2005

Tohuvabohu, 2007

Blitz, 2009

WTF?!, 2011

KUNST, 2013

Our Time Will Come, 2014

News

KMFDM, les pionniers allemands du rock industriel, reviennent le 9 septembre 2016 avec leur nouvel enregistrement « ROCKS – Milestones Reloaded ».

L’album, un « best-of » personnel compilé par les génies et membres de KMFDM Sascha Konietzko et Lucia Cifarelli, affirmant qu’une réinterprétation et un nouveau mixage de ces morceaux seraient « la playlist idéale pour une performance live », commémore l’anniversaire des 32 ans du groupe.

Proposant des remix de Bradley Bills de CHANT à l’extraordinaire producteur et musicien Marco Trentacoste et Sascha Konietzko lui-même, les nouvelles versions, tout en ayant extrait l’essence même de la musique de KMFDM, lui donnent une nouvelle ampleur.

Dans la plus grande tradition de KMFDM, « ROCKS » en porte les marques les plus significatives : les cinq lettres qui sont (presque) toujours utilisées dans les titres d’album, de même que l’iconique graphisme d’Aidan Hughes aka BRUTE !, réminiscence du début de la propagande soviétique au style constructiviste. Ajoutez à cela le son industriel si propre à KMFDM, une frontière franchie entre la techno/dance et le heavy metal, et des paroles engagées qui n’échouent jamais à mettre en échec les ignorants de toutes races, et KMFDM apparaît comme incarnation et synonyme d’un des styles les plus difficiles de la musique.

Release(s)

KMFDM (w/ earmusic)

ROCKS - Milestones Reloaded

9 septembre 2016

Biography

KMFDM est un groupe allemand de rock/metal industriel originaire de Hambourg dirigé par le multi-instrumentiste Sascha Konietzko, qui a fondé le groupe en 1984 comme un projet de performance artistique. KMFDM a sorti dix-sept albums studio et deux douzaines de singles avec plus de deux millions d’albums vendus rien qu’aux États-Unis.

Le groupe a subi de nombreux changements de personnel et a accueilli des dizaines de musiciens. Sa première formation comportait le batteur allemand En Esch et le chanteur britannique Raymond Watts ; ce dernier a quitté et réintégré le groupe à plusieurs reprises au cours de son histoire. Le guitariste Günter Schulz rejoint le groupe en 1990, jusqu’à la disparition du groupe en 1999. Konietzko ressuscite KMFDM en 2002 (Esch et Schulz ont refusé de rejoindre le groupe), et en 2005 forme un nouveau groupe incluant la chanteuse Italienne Lucia Cifarelli, les guitaristes Jules Hodgson et Steve White et le batteur britannique Andy Selway.

KMFDM est considéré comme l’un des premiers groupes à faire connaître la musique industrielle à un public traditionnel mais Konietzko préfère considérer leur musique comme « The Beat ultra-lourd ». Alors que le groupe a toujours utilisé beaucoup de guitares, l’ajout de riffs de Schulz a déplacé le groupe vers un son plus metal industriel. Le groupe intègre des riffs de guitare lourds, de la musique électronique, des échantillons, et des voix souvent féminines dans sa musique.