Dick Rivers

FRA
Rock

Tour Agency

Ginger Productions

Discography

Rivers – 5 mai 2014 (Verycords)

News

Entre variété et vieux Rock, Rivers, le dernier opus de Dick Rivers est plein de sentiments.

Tout commence avec « Si j’te r’prends » qui pose les bases d’une bonne relation avec Dick Rivers, sans remords. « Le rôle du rock » ainsi que « Paris – Vintimille », composées par Francis Cabrel, apportent une nouvelle dimension à l’oeuvre de Dick.

Autre contribution remarquée de la pépite : « Les rois serviles » écrite par Georges Moustaki, bien connu pour ses chansons mais aussi pour ses peintures. Tandis que « Maudit » se démarque par ses airs de western et les effets qui rendent différente la voix de l’interprète, les connotations de « Mustang » feront frémir tout en laissant rêvasser à une longue traversée en berline.

« Pas de vainqueur » premier single extrait de ce nouvel album est une adaptation d’un titre d’Hudson Taylor qui marque par son rythme et ses riffs endiablés.

Release(s)

Dick Rivers

Rivers

5 mai 2014

Biography

Dick Rivers est sans conteste l’un des artistes les plus énigmatiques de notre patrimoine musical et culturel.

Dick, c’est avant tout une voix et quelle voix ! Une voix de baryton agrémentée de volutes de fumée, qui tel un grand cru classé s’est bonifiée avec le temps.

Dick chante avec la précision d’un Stradivarius et utilise avec allégresse, son organe vocal hors du commun, comme un véritable et noble instrument. Avec un tel potentiel, il peut se permettre de chanter du Rock’n’Roll, du Blues ancestral façon Delta du Mississippi, de la Country Music, des ballades poignantes ou de la Chanson Française estampillée de qualité supérieure.

Même si c’est une lapalissade, Dick Rivers a commencé sa carrière à l’aube des 60’s et ses premiers miaulements Twist ont retenti au sein d’un groupe qui venait de la French Riviera et qui n’avait nullement l’intention de se laisser apprivoiser par l’establishment parisien. Il devint alors l’un des acteurs principaux de cette déferlante de rythmes venue d’outre-Atlantique, que les observateurs appelaient Rock’n’Roll et à qui ils prédisaient un avenir aussi éphémère qu’incertain. Hélas pour ces Nostradamus en herbe, plus de 50 ans plus tard, le Rock’n’Roll se porte à merveille et Dick Rivers prêche toujours et inlassablement la bonne parole de la musique authentique et sincère, gorgée de feeling et de passion.

Videos